Les coulisses

du

cinéma

 

 

Le vendredi 11 février, nous sommes allés au cinéma “Le Club”, à Brest.

Nous ne sommes pas allés voir un film mais nous avons visité la salle de projection, avec Daniel Muzellec, projectionniste.

Nous étions accompagnés par François Grall et nous avons posé des questions à Catherine Bossard sur les salles de cinéma, les films, le fonctionnement du cinéma...

Les reporters de “Poulout en cavale” : Est-ce que toutes les salles ont la même taille ? 

Catherine. Bossard : Non, la plus grande a 340 places et la plus petite 49.

Poulout en cavale : Comment on choisit la taille des salles pour les films ?

C. B .: Suivant les films, il faut prévoir plus ou moins de places. Pendant les vacances scolaires on prévoit une salle relativement grande pour des films à succès.

 

P.e.C. : Pourquoi y a t-il de la moquette sur les murs, partout ?

C. B : C’est pour le son, c’est pour éviter d’entendre d’une salle à une autre mais c'est aussi pour le décor de la salle.

 

P.e.C. : Pourquoi dans des films on voit des bandes noires en bas et en haut de l’image?

C. B. : C’est une adaptation suivant l’écran quand les films sont en cinémascope.

 

François Grall : Sur les écrans de télévision ce n’est pas pareil. Avec une télé 16/9ème il y a moins de bandes noires.

 

 

 

Comment on juge qu’un film est bon ?

 

 

C. B. : Pour les professionnels, un film est bon s’il y a une bonne histoire, si c’est bien tourné, si les acteurs jouent bien...

 

P.e.C. : Pourquoi y a t-il des films qui repassent au cinéma après être passés à la télé ?

C. B. : Durant les festivals de cinéma qui durent une à deux semaines, il y a souvent des thèmes.

Pour les besoins des festivals, nous choisissons des films qui correspondent. Alors il arrive que l’on retrouve des films que l’on a vus à la télévision.

 

F. G. : C’est comme avec le ciné-club, vous allez voir des films qui ne sont pas forcément récents, n’est-ce-pas?

 

P.e.C. : Oui, comme “le voleur de bicyclette” par exemple.

C. B. : C’est pour vous permettre de voir une série de films différents à chaque fois.

Nous repassons aussi des films qui ont bien fonctionné pendant l’année, durant les grandes vacances scolaires. Car, il y a moins de nouveautés à cette période.

Pourquoi y a t-il des films interdits aux moins de 12 ans ?

 

C. B. : Certains sujets sont compliqués ou violents, des scènes peuvent choquer les enfants, leur faire peur.

Il peut y avoir des interdictions pour les moins de 12 ans et pour les moins de 16 ans. Ces interdictions sont différentes d’un pays à un autre. Mais tous les cinémas doivent y faire attention car ils peuvent avoir des amendes.

 

P.e.C. : A la télévision, il y a des signes en bas des films, quelquefois.

C. B. : Oui, c’est une signalétique anti-violence. C’est un conseil aux parents, cela leur laisse le choix de décider si leurs enfants ont le droit ou pas de regarder le film.

 

P.e.C. : Quel métier exercez-vous ?

C. B. : Je suis assistante directrice. Je suis l’adjointe du directeur. Je le remplace en son absence, en étant responsable du cinéma et du personnel. Je passe les commandes (bonbons, glaces...) je gère les stocks. Je compte également les billets, l’argent et je fais le planning du personnel.

 

 

 

 

 

 

 

P.e.C. : Quand “Le Club” a- t-il été construit ?

C. B. : Il y a de cela 16 ans. Il est assez récent. Au début c’était un complexe tout neuf. Le matériel commence maintenant à devenir ancien, nous faisons tout de même 28 séances par semaine et par salle. Maintenant il y a des multiplexes qui se créent dans les grandes villes comme à Nantes, à Bordeaux et même à Lorient, le son y est meilleur.

 

P.e.C. : Pourquoi y a t-il des affiches dehors qui ne correspondent pas aux films qui passent ?

C. B. : Quand il y a sept films au lieu de huit au cinéma, alors nous annonçons le passage du prochain film.

 

 

 

P.e.C. : Est-ce-qu’il y a des caméras dans les salles ?

 

C. B. : Oui, nous filmons les écrans pour surveiller si tout fonctionne bien s’il n’y a pas de problème.

 

P.e.C. : Combien y a-t-il d’entrées sur une année ?

C. B. : Il y a environ 300.000 entrées, cette année nous avons eu 360.000 grâce à “Titanic”.

 

P.e.C. : Quels sont les jours où il y a le plus de monde ?

C. B. : Ce sont les samedis aux séances de 19h et 22h, les dimanches à 16h et les vendredis à 19h et 22h.

 

 

Retour au début de la page.

Retour page d'accueil.